Comment définir la fonction de Community Manager ?

Comment définir la fonction de « Community Manager » ?

Le gestionnaire de communautés au cœur de la transformation numérique

Vous l’avez remarqué, le monde change à vitesse éclair dans tous les domaines. Nous vivons une époque charnière ô combien délicate, à défaut d’être formidable. Nous assistons à de nombreux bouleversements économiques, géopolitiques, environnementaux et socio-culturels.

Il est vrai que depuis la géniale invention de Facebook par Mark Zuckerberg en 2004, le monde digital ne cesse de se développer et la communication telle qu’on la connaissait jusqu’à présent fait figure de dinosaure. Elle se voit réinventée et dotée de supers pouvoirs et de nouveaux outils, et par voie de conséquence, de nouveaux métiers.

La fonction de « Community Manager » est somme toute assez récente (une petite dizaine d’années) et les TPE/PME qui tardent à se digitaliser ne savent pas encore forcément ce que cette fonction peut leur apporter et pourquoi il est crucial de franchir le pas. Il y a donc un véritable travail d’enseignement à faire auprès de ces entreprises afin qu’elles puissent s’adapter aux évolutions du secteur.

Le cabinet Deloitte a publié un rapport sur les PME et la transformation digitale, démontrant que les entreprises françaises accusent un retard par rapport à leurs collègues européens. Le document est consultable ci-dessous :

https://www2deloitte.com/content/dam/Deloitte/fr/Documents/strategy/deloitte_digital-opportunite-pme-francaises_jan2017.pdf

Le CM, couteau suisse de la communication digitale

 

Si l’on s’en tient à la traduction du vocable, le « Community Manager » serait donc le gestionnaire des communautés de médias sociaux. C’est vrai, mais il s’agit là d’une définition

bien réductrice par rapport aux nombreuses et diverses compétences qu’englobe son domaine d’activité, à tel point que l’on entend maintenant plutôt parler de « social media manager », ce qui n’est pas forcément plus clair à première vue pour les néophytes. Retenez qu’il y a en fait autant de définitions possibles que de descriptifs de postes, selon que l’on exerce en agence, chez l’annonceur, dans une grosse entreprise ou une TPE/PME et vous serez proche de la réalité.

En effet, si le « CM » fidélise, anime et modère des communautés sur les médias sociaux, il est aussi et avant tout le garant de la réputation digitale de l’entreprise et de sa cohérence.

Il effectue des veilles sur son activité, sur celle de la concurrence ; il établit la stratégie digitale de l’entreprise et les actions à mener pour lancer un nouveau produit, accroître et fidéliser le nombre de clients, répondre aux questions des clients ou des fans sur les réseaux sociaux.

Doté d’une excellente orthographe, il crée du contenu éditorial, planifie ses actions de webmarketing, les teste, les quantifie, les étudie, ajuste le tir, sans que cela soit exhaustif…

C’est un véritable couteau suisse, doté de connaissances techniques, capable de créer un site internet, d’optimiser le référencement de l’entreprise, de créer des partenariats avec les bloggeurs et autres influenceurs, d’organiser des événements et autres jeux concours.

Plusieurs débouchés sont envisageables autour de la fonction de CM, tels que Rédacteur Web ou consultant en communication digitale, entre autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *